La Série A, un championnat à part

football

Dans le monde du football, la Série A italienne est l’un des championnats les plus suivis. Il en est ainsi non seulement en raison du côté grandement tactique des rencontres, mais aussi en raison du fait que le championnat est un peu particulier aussi bien dans son histoire que dans la culture italienne. Mais il faut bien reconnaître que la Série A n’a pas toujours été son nom, en plus de ce qu’il ne faut pas le confondre avec la Série A brésilienne.

De 1898 à 1930, l’avant Série A

Le premier club à avoir été sacré champion d’Italie fut Genoa, et c’était en 1898. A cette époque, on ne parlait pas encore de Série A, mais du championnat fédéral. Cette dénomination fut maintenue jusqu’en 1903. Le championnat pris ensuite le nom de Première catégorie jusqu’en 1922. Ce nom fut maintenu pendant seulement trois ans, avant de devenir Division nationale en 1926. C’est en 1929 que la dénomination actuelle fut donnée au championnat, et le premier club à avoir été sacré champion du pays sous ce nom fut l’Inter de Milan.

Présentation de la Série A

La Série A rassemble les vingt meilleurs clubs de football chaque année. Ceux-ci s’affrontent selon une programmation assez simple. Les clubs se rencontrent en phase aller et retour, c’est-à-dire à domicile et à l’extérieur. C’est le nombre de points accumulés au cours des rencontres qui permet de déterminer lesquelles des formations seront en final. En outre, les points permettent aussi de reléguer en Série B (la division inférieure) les trois derniers clubs de la saison. Par ailleurs, les deux finalistes sont d’office qualifiés pour participer à la ligue des champions. Quant à la troisième équipe, elle devra passer par les éliminatoires pour se frayer un chemin vers la ligue des champions.

La particularité de la Série A

Si la Série A est, aujourd’hui, considérée comme un championnat de football un peu particulier, ce n’est pas pour rien. Il faut dire que le championnat italien est celui qui a vu passer au fil des années, les plus fins tacticiens en matière de défense. En effet, on associe à ce championnat une formation défensive du nom de catenaccio, qui fut mise au point par un certain Helenio Herrera. Le but de cette tactique était tout simplement d’annuler toutes velléités dans la surface de réparation. Et cela a marché pendant des années. C’est aussi l’un des paramètres sur lesquels on peut se baser pour prendre des pronostics série A.

Mais en dehors des formations défensives grandement efficaces, il y a les supporters. Ils portent un nom bien propre à eux, « les tifosi ». Les rencontres de football, surtout dans la Série A sont généralement très bruyantes. Les tifosi, grâce aux chants et aux tifos ont développé au cours des années une manière propre à eux de supporter leurs clubs respectifs. C’est une belle façon pour eux d’exprimer leur fierté.

Il convient de souligner pour finir, que bien avant que cela ne devienne la Série A, le championnat était interdit aux étrangers.